• Sandes

Joyeux Noel - la Nativité dans l'Art

Bonjour à tous et joyeux noël! Aujourd'hui je vous emmène faire un petit tour du coté de la famille sainte pour voir comment la naissance de Jésus est représentée dans l'art.


Tout commence autour du 4e siècle, quand les premiers chrétiens proposent des représentations de la nativité, par exemple l'Adoration des Mages qu'on peut voir dans les Catacombes de Priscilla, à Rome.


Dans les représentations, on va trouver tantôt en Occident Marie tenant l'Enfant Jésus sur ses genoux (à gauche) et tantôt en Orient des représentations avec Jésus dans la crèche alors que Marie et Joseph sont près de lui (à droite). Il y aura parfois les Rois Mages qui viendront apporter des présents pour célébrer la naissance du Sauveur.

Adoration des Mages (Jacopo Bassano, 16e s.). Nativité (Maestà, Duccio, 13e s.)


L'épisode de la Nativité s'inspire des Evangiles de Matthieu et Luc, dont j'inclus certains passages ci-dessous:


Matthieu, 1: 18-25

18 Or, voici comment fut engendré Jésus Christ : Marie, sa mère, avait été accordée en mariage à Joseph ; avant qu’ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l’action de l’Esprit Saint.

19 Joseph, son époux, qui était un homme juste, et ne voulait pas la dénoncer publiquement, décida de la renvoyer en secret.

20 Comme il avait formé ce projet, voici que l’ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ;

21 elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus (c’est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

22 Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète :

23 Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous »

24 Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse,

25 mais il ne s’unit pas à elle, jusqu’à ce qu’elle enfante un fils, auquel il donna le nom de Jésus.


Luc, 2: 7-20

07 Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.

08 Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.

09 L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d’une grande crainte.

10 Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple :

11 Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.

12 Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »

13 Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant :

14 « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

15 Lorsque les anges eurent quitté les bergers pour le ciel, ceux-ci se disaient entre eux : « Allons jusqu’à Bethléem pour voir ce qui est arrivé, l’événement que le Seigneur nous a fait connaître. »

16 Ils se hâtèrent d’y aller, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire.

17 Après avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été annoncé au sujet de cet enfant.

18 Et tous ceux qui entendirent s’étonnaient de ce que leur racontaient les bergers.

19 Marie, cependant, retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur.

20 Les bergers repartirent ; ils glorifiaient et louaient Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qui leur avait été annoncé.


Adoration des Bergers (Gerard von Honthorst, 1622)


Avant de se quitter, voici une de mes représentations préférées de la scène de la Nativité. J'aime le côté intime de cette composition qui est mis en évidence par un jeu subtil de lumière et d'obscurité. Les visages sont savamment éclairés, les expressions des personnages expriment toute la joie et le respect qui entoure la naissance de Jésus. Avec ce tableau, on à l'impression d'être convié nous aussi à partager ce moment d'allégresse avec les jeunes parents et les amis qui sont présents.


Je vous laisse sur cette charmante scène et vous souhaite un très joyeux noël!

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout